DECOUPE LASER

0.1MM DE PRECISION

La découpe laser

Cette machine permet de découper et graver du bois avec une précision de 0.1mm à partir de plan 2D.

Chaque planche peut être peinte ou laissée brute avant d’être découpée. Le tout est ensuite assemblé à l’aide de colle ou de jointures afin de former des objets a faible coûts de matière première.

Les matériaux possibles sont le bois, le papier, le tissu, la mousse… Certains matériaux plastiques restent inadaptés en raison de leur composition chimique spéciale qui dégage des fumées toxiques.

IMPRESSION 3D

technologie SLA et UV

L’impression 3D

Cette machine permet de s’affranchir des contraintes 2D d’une découpeuse laser afin de réaliser directement des prototypes en résine 3D.

Contrairement à l’impression 3D filament, cette technologie utilise un liquide que l’on vient polymériser avec des rayons UV, le rendant inerte et solide.

Imaginez une IRM à l’envers… on reprend chaque image couche par couche, pour refaire l’objet original. Il en résulte une précision plus fine qu’en filament mais l’objet à imprimer ne peut excéder 10cm.

COUTURE

Textiles et machine a coudre

Certains prototypes deviennent de suite plus chaleureux en y rajoutant une pointe de textile, une bande de cuir, un lacet…

Il est également possible de découper au laser les patrons de coutures, cela a l’avantage d’arrêter les fils synthétiques grâce à la chaleur du laser. Des coupes droites et nettes !

Bidules ? gadgets ? Bibelots ?

Cette activité est un engouement personnel avant même d’avoir un objectif de rentabilité ! Il faut comprendre que chaque prototype répond au besoin d’une personne en particulier et souvent à elle seule. Voir son contentement quand elle découvre son prototype est une micro victoire à chaque fois.

Prenons un exemple (qui sera toujours un gadget même après nos explications) mais qui devenu indispensable pour un client.

  • Certaines personnes utilisent un pot à moutarde pour rincer leur pinceau. Elles effectuent une action mécanique de nettoyage en frottant le pinceau au fond du bocal et abiment les pointes. Elles peuvent aussi abandonner les pinceaux des heures dans le bocal ; ce qui aura pour effet de déformer les pointes, faire gonfler le bois et affaiblir la colle de la virole.
  • Sur des pinceaux à 2€… peu d’impact. Mais quand notre client dépense entre 35€ et 50€ pour l’achat d’un seul pinceau en poil de martre avec pointe extra fine 00, il vient nous voir avec 3 contraintes
    • maintenir les poils dans l’eau pour laisser la peinture décantée sans risque d’écrasement
    • avoir une action mécanique de frottement pour nettoyer les poils sans les écraser au fond du bocal
    • pouvoir refaire la pointe après nettoyage sans porter le pinceau à la bouche

12 versions plus tard, nous avons enfin son rêve qui se concrétise… Son prototype est devenu un must have pour ses sessions de peintures, inconcevable de revenir en arrière dorénavant.

etude

Pourquoi LE TERME prototype au lieu de produit ?

Chaque projet est un prototype et non un produit commercial car :

  • Nous devons concevoir des plan 2D ou 3D souvent en partant de zéro
  • Des contraintes techniques nous obligent à penser une V2 / V3 / V….
  • Les échecs sont à prendre en considération dans le délai de fabrication
  • La matière première reste à charge du client même en cas d’échec
  • Il est impossible de définir un coût en amont du projet car nous ignorons combien d’échecs vont avoir lieu
  • Nous n’avons pas la logistique pour une production en série
  • Une fois le prototype viable, les fichiers vous sont fournis pour le faire produire en série si vous le souhaitez